Poèmes

7 mars 2014

<DIV>

<STRONG>Lettre inachevée</STRONG></DIV>
<BR>Ces quelques mots expriment une partie de nous-mêmes<BR>Une simple prière à notre Dieu pour toi que l’on aime</DIV>
 </DIV>
En mémoire de toutes nos belles rencontres échangées<BR>Et toutes celles qu’on aurait pu encore partager<BR></DIV>
Une pensée pour te redire toute notre amitié<BR>Au moment de ton passage dans l’éternité</DIV>
 </DIV>
Un simple message qui de ligne en ligne se dévoile<BR>Comme si nos visages se profilaient sur une toile</DIV>
<BR>Un cadeau personnel, unique, vraiment intime<BR>Pour te témoigner de toute notre plus grande estime</DIV>
 </DIV>
Quelque chose qui pourrait ressembler à une fleur<BR>Et qui soudain sort du plus profond de nos cœurs</SPAN></DIV>
<BR>Un bouquet de mots déposé entre tes doigts</DIV>
Nous sommes venus aujourd’hui te dire au revoir</DIV>
 </DIV>
Une marque de respect pour te dire tout notre amour<BR>Parce</SPAN> que tu as tellement beaucoup compté pour nous<BR></DIV>
Une proclamation dans le silence de notre foi<BR>La vie s’en va, mais continue quoi qu’il en soit</DIV>
 </DIV>
Une lettre inachevée que l’on voulait t’offrir<BR>Signe de notre confiance en Dieu qui donne toujours vie</DIV>
<DIV><BR>___________________</DIV> <DIV> </DIV> <DIV> <STRONG>La mort n’est rien</STRONG></DIV> <DIV><STRONG></STRONG> </DIV> <DIV>La mort n’est rien, je suis seulement dans la pièce à coté.<BR>Je suis moi, vous êtes vous.</DIV>Ce que nous étions les uns pour les autres, <BR>Nous le sommes toujours. <DIV>Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné.<BR>Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.</DIV>N’employez pas un ton différent, <BR>Ne prenez pas un air solennel ou triste. <DIV>Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.</DIV>Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.<BR>Que mon nom soit prononcé comme il l’a toujours été, <BR>Sans emphase d’aucune sorte, sans une trace d’ombre. <DIV>La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié.</DIV>Elle est ce qu’elle à toujours été. Le fil n’est pas coupé. <DIV>Pourquoi serais-je hors de votre pensée,<BR>Simplement parce</SPAN> que je suis hors de votre vue ?</DIV>Je vous attends. <BR>Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin. <DIV>Vous voyez, tout est bien... </DIV> <DIV><BR>Charles</SPAN> Péguy</SPAN><BR></DIV> <DIV>__________________</DIV> <DIV>

<STRONG>Le suprême jour de l’homme</STRONG>

Je suis la résurrection et la vie, dit Jésus.<BR>Qui croit en moi, fût-il mort, vivra.<BR>Je crois qu’un jour, Seigneur ton jour, je viendrai vers toi<BR>Et tu liras sur mon visage toute la détresse,<BR>Tous les combats,<BR>Tous les échecs des chemins de la liberté.<BR>Un jour, ton jour, ô mon Dieu, je viendrai vers toi.<BR>Et dans la formidable explosion de ma résurrection,<BR>Je saurai enfin que la tendresse, c’est toi,<BR>Que ma liberté, c’est encore toi.<BR>Je viendrai vers toi, ô mon Dieu,<BR>Et tu me donneras ton visage.<BR>Je viendrai vers toi avec mon rêve le plus fou :<BR>T’apporter le monde dans mes bras.<BR>Je viendrai vers toi <BR>Et je te crierai à pleine voix<BR>Toute la vérité de la vie sur la terre,<BR>Je te crierai mon cri qui vient du fond des âges :<BR Père ! J’ai tenté d’être un homme et je suis ton enfant. »</DIV> <DIV> </DIV> <DIV>_______________________</DIV> <DIV> </DIV> <DIV> </DIV> <DIV>

<STRONG>Je t’ai porté (Poème brésilien</SPAN>)</STRONG>

<DIV>J’ai fait un rêve une nuit, </DIV>
<DIV>Je cheminais sur la plage<BR>Côte à côte avec le Seigneur.<BR>Nos pas se dessinaient sur la plage laissant une double empreinte<BR>La mienne et celle du Seigneur ;<BR>L’idée me vint que chacun de nos pas représentait un jour de ma vie.<BR>Je me suis arrêté pour regarder en arrière<BR>J’ai vu toutes ces traces qui se perdaient au loin,<BR>Mais je remarquais qu’en certains endroits,<BR>Au lieu de deux empreintes, il n’y en avait qu’une.<BR>J’ai revu le film de ma vie : Oh surprise !<BR>Les lieux de l’empreinte unique correspondaient<BR>Aux jours les plus sombres de mon existence.<BR>Jour d’angoisse ou de mauvais vouloir,<BR>Jour d’égoïsme et de mauvaise humeur ;<BR>Jour d’épreuve et de doute, jours intenables…<BR>Jour où, moi aussi, j’avais été intenable.<BR>Alors me tournant vers le Seigneur,<BR>J’osais lui faire des reproches :<BR Tu nous as promis pourtant D’être avec nous tous les jours.<BR>Pourquoi n’as-tu pas tenu ta promesse ?<BR>Pourquoi m’avoir laissé seul aux pires moments de ma vie ?<BR>Aux jours où j’avais le plus besoin de Ta présence ? »<BR>Mais le Seigneur m’a répondu :<BR Mon Enfant bien-aimé, les jours où tu ne vois qu’une seule trace sur le sable,<BR>Ce sont les jours où je t’ai porté. »</DIV>
<DIV> </DIV>
<DIV>______________________</DIV>
<DIV> </DIV>
<DIV> </DIV><BR></DIV></DIV></DIV></DIV>
<DIV></DIV>